Transcription professionnelle d’un fichier audio en séquence MIDI GM. Le standard “General MIDI” est compatible directement en lecture avec 99% des logiciels et matériels musicaux.

Délai de production : 5 jours environ

Formats fournis : MIDI 0 et MIDI 1 (pistes individuelles et séparées)

  1. Sélectionnez la durée de la musique à transcrire : 4’30, 6 ou 7 minutes maximum ou MIDI “Plus” pour un medley ou un arrangement complexe (style jazz Big Band, classique, styles particuliers)
  2. Cliquez sur le bouton “Acheter”
  3. La page suivante vous permettra de transférer votre fichier et de procéder au règlement

OFFERT POUR TOUTE PRODUCTION : accès à l’intégralité de notre catalogue sans cesse renouvelé de fichiers MIDI Karaoké instrumentaux MP3, karaoké MP4, tutoriaux piano etc. pendant 1 mois.

Cliquez pour recevoir gratuitement nos démos de séquences MIDI professionnelles (au format .mid)

QUE PEUT-ON FAIRE AVEC UN FICHIER MIDI ?

Changez la tonalité, faites varier le tempo, modifier chaque instrument, le remplacer par votre propre interprétation, remixer, arranger, imprimer des partitions

C’est vous le chef d’orchestre, le producteur, l’arrangeur et l’interprète !

Le format musical MIDI ne véhicule en effet que des “instructions” qui pourraient se résumer ainsi : “joue moi cet accord à la mesure 4 avec un son de piano pendant 2 temps, pendant que la batterie fait tchick tchick tak boum”. En d’autres termes, ne circulent entre le “lecteur” (logiciel ou matériel) et les instruments, que des informations essentielles à la musique :

Qui joue ? Un “instrument” sur l’un des canaux (une piste) MIDI 1 à 16

Avec quelle sonorité ? Un son numéroté de 0 à 127

A quel moment ? Note ON ou OFF (joue/ne joue pas la note)

Combien de temps ? Pointeur de position

Ces « messages musicaux » se retrouvent très souvent sous la forme de séquences MIDI, Midifile .MID ou .KAR, universellement reconnus.

Le « Midifile » vit le jour peu après la création de la norme MIDI et avait pour obectif de normaliser les séquences. Celui-ci allait rendre compatible tous les types de lecteurs de séquences qui jusque-là exploitaient des formats spécifiques (une séquence créée avec PRO24 au format SNG ne pouvait être lu directement par Cubase qui employait des fichiers .ALL).

Aujourd’hui, l’ensemble des séquenceurs récents ont la capacité de lire et de générer des fichiers au format MID (par l’intermédiaire notamment d’une fonction « export »), les normes GM, GS et XG permettant éventuellement de « contraindre » les séquences au kit « universel » de 128 instruments non modifiable, 16 voix et un canal MIDI (N°10) réservé à la batterie.