TOUTPOURLAMUSIQUE : Fournisseur de matières premières pour les créateurs de musique

La Pinup de la semaine : Peavey Wolfgang

La voix de son maître!

En 1996, mécontent du prix et des délais de fabrication de son modèle signature chez Music Man, Eddie Van Halen décide de collaborer avec Peavey, marque qui fabricait déjà son ampli (le 5150). Après plusieurs mois de travail acharné, les deux parties ont eu le plaisir de nous annoncer la naissance de ce beau bébé, la Wolfgang (du nom du propre fils du grand Eddie...)
Le 14/12/2000


Le plaisir des yeux

La première fois que j'ai posé les yeux sur ce modèle, j'ai vaguement dû ressembler au loup de Tex Avery matant le petit chaperon rouge! Quelle lutherie! Le corps en tilleul, assez petit, porte une table d'érable flammé "bookmatched" sculptée de toute beauté, dont le vernis sunburst laisse apercevoir le grain magnifique.

Le manche, lui, est taillé dans un magnifique morceau d'érable "Birdseye", qui mérite lui aussi un moment de recueillement! la touche, en érable Birdseye également, supporte 22 frettes de taille medium.

L'électronique, très simple, est composée de deux humbuckers spécialement conçus pour répondre aux spécifications du maître, d'un sélecteur trois positions câblé à l'envers (pour ne pas passer accidentellement sur le micro manche en tapping), un bouton de volume et un de tonalité.

Quand au vibrato, il s'agit bien sûr d'un Floyd Rose, posé sur le corps, et comportant un système particulier: le D-Tuner. Ce petit morceau métallicque permet de passer instantanément la corde de mi en ré, ce qui permet de jouer en accordage "Dropped D"

Et le plaisir des oreilles!

La prise en main de la Wolfgang est surprenante au premier abord. Le manche, copié sur celui de la Kramer "5150" d'Eddie, est épais vers les premières frettes, puis s'affine jusqu'à la jonction avec le corps. Comme il n'est pas vernis, son toucher est très doux.

Il fait d'abord l'impression d'être trop épais, très présent dans le creux de la main... il suffit de jouer un peu dessus pour vite se rendre compte de son grand confort! au bout de quelques minutes, on a l'impression de jouer sur une de ces bonnes vieilles grattes que l'on connait par coeur!

Evidemment, le Floyd Rose tient parfaitement l'accord, le D-Tuner apportant un vrai plus, très appréciable pour ceux qui en auront l'utilité (aaaah! les joies du bourrinage en dropped-D!)

Et les sonorités? exceptionnelles! Cette guitare possède un son très tranchant, précis, servi par un sustain très long (dû aux barres de graphites dans le manche)... la personnalité de l'instrument est très forte, et unique en son genre. Impossible de rapprocher ce son à un autre modèle connu, la Wolfgang sonne comme... une Wolfgang!

J'en veux!

Soyons clair: cette guitare est vraiment unique en son genre, et ce sur tous les plans. Elle est l'exacte copie de la guitare jouée par monsieur Eddie Van Halen himself, et reflète ses choix en matière de guitare, qui ne sont peut-être pas les mêmes que les vôtres. Pourtant, cet instrument haut de gamme mérite toute votre attention si vous cherchez un instrument d'exception, car sa personnalité très marquée risque fort de vous séduire.

Il ne me reste qu'une seule chose à faire: gagner au Loto, parceque mon budget ne me permet pas encore d'avoir à disposition les 15280FF TTC nécessaires pour acquérir une Wolfgang! Vous pouvez quand même m'envoyer vos dons !

Site du fabricant: Peavey (permet de suivre les étapes de la fabrication d'une Wolfgang)

 

Merci à

 

Le GuitareMaster

Au sujet du site | Sommaire / Home | Haut | Conditions générales de vente
Copyright © 1999/2019 - ToutPourLaMusique.com - Tous droits réservés - Marque déposée