TOUTPOURLAMUSIQUE : Fournisseur de matières premières pour les créateurs de musique

Gizmo & Co: l'ABC des effets

Compresseur / Limiteur

Cet effet est l'un des plus utilisés, que ce soit sur scène ou en studio. On dit qu'il réduit les forts volumes et augmente les signaux faibles, ce qui nous le verrons plus tard, n'est pas tout à fait correct !

Comment ça marche?

Le compresseur fonctionne comme un régulateur de gain: le niveau du signal d'entrée est détecté et agit sur le contrôle du gain de sortie. Quand le signal d'entrée dépasse un certain seuil, le gain du signal de sortie est diminué, ce qui baisse son niveau.

La relation entre le niveau d'entrée et le niveau de sortie peut être aisément décrite selon les graphes représentés ci-dessous. L'axe horizontal représente le niveau d'entrée (en dB), et l'axe vertical le niveau de sortie. Une droite à 45° représente le signal non compressé: le gain en sortie est en tout point identique à celui de l'entrée.

Sur les deux graphes ci-dessous, la ligne présente une cassure à partir d'un certain seuil: le signal est alors compressé. Pour régler cette compression, la pente de cette droite est variable. A gauche, une pente de 5:1 signifie que pour une augmentation de 1dB du signal de sortie, le signal d'entrée doit augmenter de 5dB.

Ratio 5:1
Ratio 10:1

Vous le voyez, le compresseur n'augmente pas le niveau des signaux de faible puissance. Il n'augmente donc pas le sustain ! En fait, la plupart des compresseurs possédant un réglage de sortie leur permettant de compenser la perte de puissance occasionné par la compression, les sons faibles se trouvent donc amplifiés.

Variétés de Compresseurs

En dehors du Compresseur "stricto sensu", une utilisation particulière de la compression est à la base de deux autres effets.

Le Limiteur est en fait un compresseur dont le ratio de compression est très élevé (supérieur à 10:1, allant jusqu'à l'infini). Le son ne peut donc plus dépasser une certaine limite réglée par l'utilisateur.

Le De-esser est un limiteur qui n'agit que sur une bande fréquence donnée. Réglé sur la fréquence des consonnes sifflantes (principalement les "SSSS"), il permet d'atténuer les sifflantes désagréables.

Le Compresseur Multi-bandes est composé de plusieurs compresseurs indépendant agissant sur des fréquences différentes du signal.

Paramètres

  • Threshold: Permet de régler le seuil à partir duquel l'effet de compression est appliqué.
  • Attack Time (ou Attack): La détection du niveau d'entré prend un certain temps, avant que la réduction de signal soit applicable (en général inférieure à 100 ms). Bien que le temps le plus court soit désirable, il arrive qu'un temps d'attaque trop court soit perçu comme un effet de "pompage" du son. Ce paramètre permet donc de régler le temps nécessaire à l'application de l'effet, pour éviter l'effet de pompage quand il est indésirable.
  • Release Time (ou Sustain): Ce paramètre contrôle le temps de "relâchement", c'est à dire le temps que le compresseur va mettre pour revenir à un gain normal quand le signal repassera en dessous du seuil. Comme pour le temps d'attaque, le temps de relâchement peut être ajusté pour éviter l'effet de pompage du à un changement de gain trop brusque.
  • Ratio: permet de régler le taux de compression. Plus le rapport est grand, plus la compression est élevée.

Petits conseils entre amis

La compression est considéré comme étant l'effet le plus important à utiliser en studio d'enregistrement, et particulièrement en enregistrement numérique. Les ingénieurs du son répètent souvent qu'une bonne compression ne s'entend pas, alors qu'une mauvaise compression est tout de suite perçue.

En enregistrement, deux paramètres sont cruciaux, à savoir le rapport entre le signal enregistré et le bruit de fond, ainsi que le niveau du signal enregistré. S'il est enregistré trop fort, le signal d'entrée va faire saturer le support d'enregistrement, ce qui est assez désagréable dans le cas d'une bande magnétique, et carrément insupportable dans le cas d'un enregistrement numérique.

S'il est enregistré trop faiblement, le bruit de fond (souffle de la bande, parasites, etc...) va prendre de l'ampleur par rapport au signal enregistré et devenir audible, ce qui va évidemment nuire à la qualité de l'enregistrement.

La solution est donc d'enregistrer aussi fort que possible, sans faire saturer l'entrée. C'est là que notre bon vieux compresseur intervient, puisqu'il permet de réduire l'amplitude des forts niveaux du signal, sans effet audible s'il est bien réglé. On pourra donc monter le niveau d'enregistrement d'autant plus fort !

Important: D'un point de vue pratique, il vaut mieux placer le compresseur le plus tôt possible dans la chaîne de votre signal. D'un point de vue pratique, cela évite d'amplifier trop les bruits de fond!

Dernier point important: en réduisant l'amplitude du signal, le compresseur peut, s'il est réglé trop fort, gommer les subtilités du jeu. Attention donc de ne pas en abuser !

Comment ça sonne?

Pour illustrer mes propos, voici deux exemples à écouter, au format MP3. Tous sont enregistrés avec la même guitare, les mêmes réglages de son. Le compresseur a été rajouté en début de chaîne.

N.B. Le riff joué est une fois de plus proposé incognito. Toute ressemblance avec un riff existant serait purement voulue!

Son non compressé

Le même, compressé

Guitaristiquement votre, GuitareMaster@tplm.com

 

Au sujet du site | Sommaire / Home | Haut | Conditions générales de vente
Copyright © 1999/2019 - ToutPourLaMusique.com - Tous droits réservés - Marque déposée