TOUTPOURLAMUSIQUE : Fournisseur de matières premières pour les créateurs de musique

La Pinup de la semaine : Line6 Spider 112

Le couteau suisse

Depuis quelques années est apparue une nouvelle race d'ampli : l'ampli à modélisation. Marque pionnière dans le domaine, Line 6 nous décline aujourd'hui le concept dans un petit ampli au tarif attractif.

Le 22/11/2000


Un bel animal

Le Spider est un petit combo affichant une puissance de 50 watts R.M.S. au compteur, et cachant sous la toile de sa façade un haut-parleur de 12 pouces. Il présente une façade rouge au design joliment travaillé, façon " Cadillac " un peu rétro. La connectique est minimale, à savoir une entrée guitare, une sortie casque/ligne au format Jack 6.35 ; ainsi qu'une prise format RJ-45 (comme les cartes réseau) destinée au pédalier de contrôle, non fourni.

Une dizaine de potentiomètres, très doux, ainsi que cinq switchs permettent de maîtriser la bête. La façade est clairement divisée en deux parties. A gauche, on retrouve les contrôles de l'ampli, à droite, les contrôles des effets et le Master.

Six amplis en un!

Comme tout bon ampli à modélisation, le Line6 Spider laisse le choix à l'utilisateur entre plusieurs " modèles " d'amplis, classés du plus " clean " au plus " sauvage ", dont les sonorités ont été travaillées à partir d'illustres modèles. Six modèles d'amplis, sont disponibles : Clean (Fender Twin Reverb), Twang (Fender Blackface Deluxe), Blues (Marshall JTM45 Bluesbreaker), Crunch (Marshall Plexi), Recto (Mesa Boogie Dual Rectifier), Insane (ampli " boutique " boosté). Tous ces modèles sont contrôlés par un potentiomètre de gain, ainsi que le classique trio bass/middle/treble. La façon dont ces contrôles agissent est évidemment différente suivant la modélisation choisie.

Une fois la guitare branchée dans la bête, force est de constater que les sonorités sont vraiment bluffantes. Je ne possède pas les amplis supposés être imités, qui sont pour la plupart des pièces de collection ou hors de portée de ma (trop petite) bourse, mais en comparant à des enregistrements de ces amplis mythiques, le doute n'est pas permis : le son est bien là ! On se prend même à regarder bizarrement cet ampli minuscule qui produit des sons tellement connus… un peu comme si un chaton pouvait rugir à la manière d'un lion ! On appréciera d'autant plus qu'il est possible de stocker et rappeler ses quatres réglages favoris à l'aide de quatre boutons.

Un avertissement quand même sur la modélisation (valable sur tous les amplis utilisant ce principe): le grain de la guitare est considérablement atténué du fait de l'utilisation de ces " répliques " digitales. Si cela peut se révéler un peu gênant en " Live ", le résultat en studio d'enregistrement est des plus époustouflants, d'autant qu'il n'est même plus nécessaire d'utiliser un micro pour " repiquer " l'ampli.

Les effets en plus

Pour compléter les modélisations, une petite section d'effets est implémentée dans le Spider. Elle permet d'utiliser trois effets à la fois, un de chaque catégorie proposée (modulations/Delays/Reverb)

La section de gauche permet de choisir entre Flanger, Chorus, ou Tremolo. Les réglages sont assurés par un seul potentiomètre, qui donne plusieurs " couleurs " à l'effet. La qualité étant au rendez-vous, on ne blamera pas Line6 d'avoir considérablement simplifié les réglages, le " son " étant immédiatement disponible.

La section du milieu permet de choisir entre trois types de Delay: Delay, Tape Echo, Ping Pong. Là encore, un seul potentiomètre suffira aux réglages, accompagné d'un bouton " Tap ", pour régler les temps de retard.

Dans la section de droite, nous retrouvons l'incontournable bouton de Reverb, très classique.

" Tap ", le bouton magique

Mais le Spider n'a pas encore révélé tout ses secrets... en milieu de façade, le petit bouton sérigraphié " Tap " permet d'accéder à bien d'autres fonctions cachées. Sa fonction première est, nous l'avons vu, de régler le temps de retard du Delay. Mais en conjugaison avec les potentiomètres du préampli, ce bouton permet d'accéder à une fonction " Boost " du Gain, un contrôle de Presence, une fonction Compare... bref, une myriade de petits " plus " qui rendent cet ampli encore plus versatile!

Un ampli à (presque) tout faire

Il faut avouer que Line6 frappe un grand coup avec ce petit combo: six sortes damplis disponibles, une petite section d'effet complète, quatre patchs sous le coude, une puissance largement suffisante pour jouer en petit club...

Malheureusement, on regrettera l'absence de pédalier fourni (la prise RJ-45 obligeant à se fournir chez Line6), de boucle d'effets, de sortie H.P. qui aurait pu permettre de raccorder un deuxième baffle au Spider; la plupart de ces limitations étant sûrement dues à un souci d'économies de la part de Line6.

Car, cerise sur le gâteau, le tarif reste très raisonnable: 3915FF TTC, ce qui place le Spider au même niveau que les amplis du même segment de la concurence, la polyvalence et les effets en plus.

Site du constructeur: www.line6.com

Pour acheter le modèle testé

 

Le GuitareMaster

Au sujet du site | Sommaire / Home | Haut | Conditions générales de vente
Copyright © 1999/2019 - ToutPourLaMusique.com - Tous droits réservés - Marque déposée