Depuis 5 ans, la version “Transtube” du Peavey bandit 112 avait conquis tous les cœurs, permettant au combo de rafler tous les suffrages, devant les concurrents Marshall qui tiraient la langue. Voici maintenant le petit dernier, reprenant les bases de l’ancien

Relooking

Le nouveau Bandit Transtube se distingue de l’ancien par l’adoption d’une livrée argent, noire et rouge contre noire et argent sur l’ancien modèle.

Il s’agit toujours d’un combo à deux canaux, équipé d’un haut parleur de 12 pouces, délivrant 80 Watts ou 100 Watts en lui rajoutant le baffle Peavey.

Les contrôles sont à peu près restés les mêmes que sur le modèle précédent, à savoir pour chaque canal une égalisation 3 bandes, un contrôle de volume sur le canal clair et un contrôle de gain pré et post égalisation sur le canal saturé.

On retrouve également les contrôles de résonance qui permettent de savoir comment l’étage de puissance va réagir (tight ou loose) et le bouton T-Dynamics qui permet de simuler la réponse d’un ampli à lampe en ajustant la puissance qui lui serait demandé.

La grande nouveauté vient du nombre de voicings possibles par canaux, à savoir deux pour le canal clair (clean et vintage), et trois pour le canal saturé (modern, hi gain, vintage).

L’ampli enfonce le clou

C’est une fois branché que l’on comprend que cette génération d’amplis va encore enfoncer le clou beaucoup plus loin… les cinq couleurs de sons disponibles sonnent d’une manière absolument unique: le voicing clean tient des amplis Fender, reste droit sur toute la course, tandis que son equivalent Vintage permet d’obtenir le son clair de vieux amplis à lampe.

En poussant le gain, on arrive même à saturer le pré ampli comme sur de vrais lampes ! Les 3 couleurs de distorsions quand à elles répondront aux besoins des guitaristes les plus variés, quelques soient leur style de jeu. Mention spéciale au canal high gain, qui satisfera encore plus les “métalleux” qui étaient tombé amoureux du Bandit Transtube premier du nom.

Un rapport qualité / prix exceptionnel

Sans utiliser la technologie de la modélisation, il n’en reste pas moins que le Bandit 112 est un ampli extrêmement versatile, doté d’un caractère bien personnel dans le même temps.

Quel que soit votre style de jeu, vous pourrez toujours trouver le son qui vous convienne avec cet ampli, d’autant que les réglages sont très aisés à mettre en œuvre.

Je vous garde le meilleur pour la fin: cette merveille ne coûte que 2790FF TTC (prix 2001).


20/04/2001
Site du constructeur: www.peavey.com

Laisser un commentaire